Judo-Kids

JUDO+JUNIOR

Au Judo Club Lugdunum… Le judo Enfants, c’est Ecole de la vie…

Le judo offre cette caractéristique rare d’être à la fois un sport individuel, qui se pratique à deux, et en même temps une activité qui se vit dans un cadre collectif.

Il permet à l’enfant de canaliser son énergie en transformant force physique et mentale et fait référence à un code moral.

Le Judo, une pédagogie pour chaque âge

La pratique du judo commence, en général, vers l’âge de 6 ans. Au Judo Club Lugdunum nous proposons l’Éveil Judo à partir de 4 ans.

Pour ces tranches d’âges, le judo est avant tout une activité ludique et une pédagogie axée sur le développement corporel et social.

Au-delà, l’enfant découvrira les premières techniques et les perfectionnera. Il apprendra aussi à développer son sens tactique basé sur l’utilisation de la force du partenaire. Chaque étape est marquée par le passage d’une ceinture qui symbolise les progrès réalisés.

Au Judo Club Lugdunum, nous offrons aux enfants une pédagogie progressive et adaptée qui leur permet d’apprendre et de s’exprimer tout en s’amusant. Car au judo, le plus important c’est le plaisir qu’on y prend !

Au Judo Club Lugdunum : faire découvrir le judo à son enfant, c’est…

Une façon de l’aider à grandir et de lui donner les moyens de son autonomie, au-delà du sport, dans l’apprentissage de la vie.

Un bon moyen de le voir s’épanouir, prendre confiance en lui dans la confrontation et dans l’amitié.

Au Judo Club Lugdunum : le judo pour l’enfant c’est…

  • Apprendre le respect vis-à-vis des partenaires, des lieux, des arbitres…
  • S’imprégner le code moral du judo qui prône les valeurs essentielles que sont le respect, mais aussi la politesse, le courage, la sincérité, l’honneur, le contrôle de soi, la modestie et l’amitié.
  • La construction de son mental : l’enfant apprend autant des défaites que des victoires.

Au Judo Club Lugdunum : le judo pour les parents c’est…

  • Adopter un comportement vis à vis de l’enfant qui marque clairement les limites de ce qui est autorisé et de ce qui ne l’est pas.
  • Une occasion de valoriser les progrès de l’enfant sans exiger des exploits irréalistes ni lui mettre des contraintes démesurées.
  • Responsabiliser l’enfant, de l’aider à accomplir seul certaines tâches comme nouer sa ceinture, se laver les pieds avant de monter sur le tatami, avoir les ongles des mains et des pieds coupées ou respecter les horaires de cours, etc…

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone