Code moral

Jigorō Kanō

Né le 28 octobre 1860 – décédé le 4 mai 1938 à l’âge de 77 ans.
Fondateur du Judo Kodokan, qui initialement visait à mieux utiliser nos ressources physiques et mentales. A l’origine, le judo s’apparentait plus à une philosophie de vie, un Art martial, qu’a un sport de combat. L’introduction du judo aux jeux olympiques a semé le trouble dans la perception que les gens s’en faisaient.

Au Judo, comme au Ju-Jitsu, les combattants se font un point d’honneur de respecter le code moral de leur discipline :

Calligraphie japonaise du mot politessePolitesse

C’est le respect d’autrui.

Calligraphie japonaise du mot sincéritéSincérité

C’est s’exprimer avec son coeur et non avec son mental.

Calligraphie japonaise du mot modestieModestie

C’est parler de soi-même sans orgueil.

Calligraphie japonaise du mot contrôle de soiContrôle de soi

C’est savoir se taire lorsque monte la colère.

Calligraphie japonaise du mot courageCourage

C’est de faire ce qui est juste.

Calligraphie japonaise du mot honneurHonneur

C’est être fidèle à la parole donnée.

Calligraphie japonaise du mot respectRespect

Sans respect aucune confiance ne peut naître.

Calligraphie japonaise du mot amitiéAmitié

C’est le plus pur des sentiments humains.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone